Facebook 1Inst 2Link 2Twiter 2Datadock

Blog-Article-Formation numérique-Miniature

Formation au numérique : les Français, attentistes, tardent à monter en compétence

Les Français sont peu enclins à l'innovation et à la formation au numérique,

selon une étude publiée par Randstad.

 

Les Français doivent prendre conscience de l'intérêt du numérique. Crédits photo : iStock / PeopleImages.

La France parmi les pays « techno-pessimistes »

Dans son enquête, Randstad note que les pays les plus « techno-optimistes » sont ceux qui observent en ce moment un très fort développement : Chine, Inde, Hong-Kong, Singapour, Malaisie. Les pays dotés d’une industrie plus traditionnelle comme la France ont quant à eux tendance à voir le numérique d’un mauvais œil. Seulement 64% des Français interrogés estiment que l’impact de la technologie sur leur travail est une opportunité, quand la moyenne mondiale est à 74%.

« Les Français ne semblent en effet ni franchement techno-enthousiastes, ni particulièrement impatients de le devenir, note Randstad. Passifs, ils attendent beaucoup, et sans doute beaucoup trop, de leurs institutions et de leurs employeurs pour mettre à jour leurs compétences. »

Les français continuent d’exprimer en effet une défiance envers le numérique, d’autant plus sur la question de l’emploi, « empêchant par la-même les individus de sentir la nécessité de se lancer dans un MOOC, un cursus de formation ou d’avoir simplement la curiosité de s’informer sur les possibilités ouvertes par les nouvelles technologies » analyse Randstad.

École, emploi… Qui peut aider les Français à se former au numérique ?

Paradoxalement, les Français ont également tendance à pointer du doigt les écoles et les patrons pour leur manque de moyens de formation au numérique. Sur le plan de l’éducation, il reste en effet difficile pour les établissements d’anticiper les évolutions numériques et d’offrir aux étudiants l’opportunité de se former. « L’institut pour le futur de Palo Alto estime que 85% des emplois de 2030 n’existent pas encore aujourd’hui… Mais ceux qui les occuperont sont, eux, déjà au lycée… »

Dans ce cas, autant se tourner vers les entreprises et les formations professionnelles accessibles. C’est en tout cas ce qu’estime le salarié français, tout comme ses homologues dans d’autres pays. Au global, 76% estiment qu’il revient à l’employeur de former ses salariés au digital. Pour la France, ce sont 87% des personnes interrogées qui l’affirment. En outre, seuls 37% d’entre eux pensent que leur employeur investit suffisamment dans la formation au numérique.

Quelles solutions pour se former ?

Pour lutter contre la fracture numérique, le gouvernement met en place diverses solutions pour favoriser la formation. Avec l’arrivée de la réforme du CPF en 2019, les actifs cumulent désormais 500€ sur leur compte personnel de formation chaque année. Cette somme est poussée à 800€ pour les personnes les moins qualifiées. Avec ce solde, les actifs peuvent ainsi choisir de se former et de développer les compétences de leur choix.

Le véritable enjeu, selon Randstad et les experts du domaine, consiste à pousser les individus à plus d’autonomie et d’initiative sur la formation. « Si les écoles de formation aux techniques de code se multiplient, elles reposent généralement sur des pédagogies qui laissent une place prépondérante à l’autonomie […] les premiers codeurs n’ont pas attendu l’école ou un employeur pour maîtriser les complexités du langage informatique, et ne cessent jamais, tout au long de leur vie professionnelle, de se former, d’apprendre sur le tas, de partager les bonnes pratiques au sein de leurs communautés. »

De leur côté, les entreprises devront elles aussi davantage anticiper les évolutions numériques et plus globalement les transformations du travail. « Leur rôle n’est plus de protéger les salariés face aux révolutions extérieures, mais de les inciter à les comprendre et à faire avec« , conclut Randstad.

Source : www.blogdumoderateur.com

En complément : 

Logo gf 2

 

Créé en Janvier 2013, l'association Tichri regroupe des formateurs professionnels qui cumulent ensemble des dizaines d'années d'expérience dans l'art de transmettre leur savoir-faire dans différentes thématiques.

  Conformément à son engagement " Qualité ", Notre centre de formation TICHRI vous garantit :

  • un accompagnement et un positionnement individualisé dès la première prise de contact

  • la confidentialité des informations qui lui sont transmises à toutes les étapes du parcours

  • la mise à niveau permanente de ses méthodes et de ses outils pédagogiques

  • un encadrement pédagogique et administratif qualifié et expérimenté, dont les compétences sont régulièrement mises à jour par le biais de formations spécifiques

  • un accompagnement et un suivi prenant en compte les appréciations individuelles et de groupes

  • une disponibilité permanente des interlocuteurs par téléphone, mail et/ou présence physique ainsi qu'une permanence téléphonique tous les Lundi .

  • la mise à disposition de matériels et outils modernes et pertinents

  • des documentations professionnelles mises à jour tous les ans

  • des salles et locaux communs agréables et adaptés sur Saint Zacharie 83640 et sur Marseille 13006

  • Une mise à disposition des contenus de formation dispensé

  • Une plateforme e-learning personnalisée contenant tout les supports de cours

 

formation professionnel